Best Albums of 2017

MD258-lp-proof

 

Bvdub – Heartless (n5MD)

Colin Stetson – All This I Do For Glory (52 Hz)

CEEYS – Concrete Fields (1631) 

Gas – Narkopop (Kompakt)

The Green Kingdom- The North Wind and the Sun (Lost Tribe Sound)

Warmth – Home (Archives)

Yadayn – Adem (Self released)

Jason van Wyk – Opacity (Home Normal)

Seabuckthorn – Turns (Lost Tribe Sound)

Otto A. Totland – The Lost (Sonic Pieces)

James Murray – Killing Ghosts (Home Normal)

Sophie Hutchings – Yonder (1631)

Selfish – He She Them Us (Serein)

Daigo Hanada – Ichiru (Moderna)

Penguin Cafe – The Imperfect Sea (Erased Tapes)

From The Mouth Of The Sun – Hymn Binding (Lost Tribe Sound)

Do Make Say Think – Stubborn Persistent Illusion (Constellation)

Visionary Hours – Beyond the White (Preserved Sound)

Slowdive – Slowdive (Dead Oceans)

Hotel Neon – Context (Fluid Audio)

Julien Marchal – Insight III (Whales records)

Daniel W J Mackenzie – Every Time Fells Like the Last Time (Eilean)

Giulio Fagiolini – Dietro a un Vetro (Home Normal)

Wanderwelle – Lost in a Sea of Trees (Silent Season)

Dmitry Evgrafov – Comprehension of Light (130701)

Max Richter – Three Worlds: Music From Woolf Works (Deutsche Grammophon)

Sonmi 451 – Panta Rei (Eilean)

Bing and Ruth – No Home of the Mind (4AD)

Aaron Martin & Machinefabriek – Seeker (Dronarivm)

Halftribe – Daydreams in Low Fidelity  (Archives)

Visionary Hours – Beyond the White

Beyond_The_White_Cover_Web

Pour son 4ème album, Hayden Berry fondateur du label Preserved Sound a choisi de s’entourer d’artistes habitués de son écurie. L’anglais a ainsi convoqué une dizaine d’artistes parmi lesquels Bruno Sanfilippo, Richard Youngs, Western Skies Motel ou encore Adrian Lane.
Malgré le lineup impressionnant d’artistes qui collaborent sur le disque, Hayden Berry parvient à garder la maitrise de ses productions et conserve l’ambiance acoustique éthérée de ses précédents opus, notamment celle découverte sur son excellent dernier album Footfalls Echo. La présence du producteur anglais Richard Formby avec son emploi du magnéto à bande Revox b77 vient apporter une chaleur unique aux accords de guitare d’Hayden Berry, qui font partie des meilleures compositions découvertes cette année.
L’album parait prochainement en cd et vinyle avec comme toujours chez Preserved Sound, un artwork assemblé à la main.

From the Mouth of the Sun – Hymn Binding

 

a3251955449_16

Aaron Martin est un habitué de ces pages. Le groupe qu’il forme avec Dag Rosenqvist est probablement le projet le plus intéressant de la carrière de ces deux artistes. En 3 albums, From the Mouth of the Sun a su toucher la sensibilité des amoureux de musiques électroacoustique, ambient et néo classique.
Le duo est pour ce nouvel opus, hébergé sur le label de Ryan Keane, Lost Tribe Sound. Sur un format relativement court, l’album dévoile une richesse instrumentale mais surtout émotionnelle immense. Piano, guitares, banjo, ukulele sont ici présents, mais comme souvent chez le duo, c’est le jeu de violoncelle de Martin qui vient élever l’intensité de leur musique.
Peut-être s’agit t’il de l’empreinte du label de Ryan Keane, mais l’album trouve aussi une dimension pastorale de grande valeur.

L’album sorti il y a déjà quelque mois, mais est toujours disponible en édition cd et vinyle. L’artwork, toujours très travaillé sur Lost Tribe Sound est l’oeuvre de Gregory Euclide.

bvdub – Heartless

MD258-lp-proof

Heartless (impitoyable, sans coeur). Cet adjectif est tout sauf celui qui pourrait caractériser la musique de Brock Van Wey. Le terme est plutôt utilisé par bvdub comme manifestation du contexte politique et social dans lequel le monde moderne est plongé. Comme échappatoire au monde violent dans lequel nous vivons, Brock Van Wey choisit de se réfugier dans sa musique pour manifester ses émotions.
L’américain, récemment retourné vivre aux Etats Unis, délivre aujourd’hui un de ses meilleurs albums. Heartless est un disque long, dans lequel chaque titre comme toujours chez bvdub se construit sa propre histoire, son propre sens. Le piano est beaucoup plus présent que sur les précédentes réalisations de l’artiste, même s’il ne vient jamais s’imposer mais se fond plutôt dans l’ensemble des couches sonores profondes de bvdub.
Heartless est le 29ème album de l’artiste sous son alias bvdub. Selon moi, il fait partie des rares artistes prolifiques à ne jamais décevoir. Et ce disque est au contraire le signe qu’après  plus de 10 ans de productions, Van Wey est encore capable de se réinventer. 

L’album sort le 15 Septembre sur n5MD. Il s’agit du premier disque de bvdub à sortir en vinyle.

Giulio Fagiolini – Dietro a un vetro

La musique néoclassique ou modern classic – appelez-la comme vous voulez – a le vent en poupe ces derniers temps, et même si j’écoute beaucoup d’albums de piano solo, il m’est de plus en plus rare de trouver une musique qui m’émeuve et me touche plus au cœur que celle de Giulio Fagiolini.
Étrangement, il s’agit d’un premier album, qui m’a été conseillé par Ian Hawgood, très respectueux responsable du label Home Normal.  Le label nous a déjà initié à l’oeuvre de l’artiste classique contemporain italien Stefano Guzzetti, dont la musique ne m’a jamais quittée depuis. Et aujourd’hui, c’est encore grâce à ce label que nous avons la joie de découvrir les compositions de Giulio Fagiolini.
Bien qu’étant techniquement excellent dans la pratique de son instrument, l’italien choisit de se concentrer ici sur la simplicité de ses accords et de son jeu. Il construit une musique minimaliste, finalement très proche des concepts du label, chargée d’émotions. On ne distingue pas clairement les intentions que Fagiolini souhaite donner à ses compositions, l’artiste préférant aborder une approche simple et directe à sa musique.
Venant de passer un long séjour en Italie, durant lequel j’ai notamment écouté les disques de Stefano Guzzetti, c’est avec bonheur qu’à mon retour je puisse découvrir cette musique touchante d’un nouveau représentant de la musique instrumentale italienne.

N’hésitez pas également à écouter l’excellent nouvel album de Jason van Wyk, à paraître sur le label.

 

Sophie Hutchings – Yonder

a1903428768_10

La pianiste Sophie Hutchings continue de nous étonner année après année en sortant des disques indispensables.  Ses 3 albums parus sur Preservation figuraient tous parmi mes favoris de musique « modern classical » et ce Yonder vient à nouveau placer la barre très haute. Hébergée pour celui-ci sur l’excellent label 1631, l’artiste accouche de 6 compositions à la beauté fulgurante plus apaisées et rayonnantes que sur ses précédents efforts.  Bien que le piano soit au centre de chaque morceau, la présence de cordes vient ajouter une puissance supplémentaire aux sublimes mélodies développées par l’australienne.
Un sommet de l’année 2017.

 

 

Video : Oliver Alary – Autodrome

Ce titre est extrait de l’album Fiction / Non-Fiction qui vient de sortir sur 130701. L’album est une compilation de morceaux composés pour des films et documentaires, mais garde une belle cohérence. Ce morceau provient de la bande original du film canadien « Jo pour Jonathan » du réalisateur Maxime Giroux.