Villette Sonique 2011: impressions


Villette Sonique c’est pas tout à fait fini, mais pour moi si. Je regrette d’ailleurs d’avoir pas pu assister au concert de la Géode. Je voulais d’abord remercier l’équipe du festival qui réalise chaque année une programmation riche, loin des sentiers battus et avec de nombreux live accessibles gratuitement. En plus le mini marché du disque était vraiment cool, avec notamment la présence de Ruralfaune.
Cette année j’ai assisté à la soirée d’ouverture avec Emeralds, Discodeine et Animal Collective; au concert de Caribou, et aux live/mix de Kode9&Spaceape, Ikonika-Optimum, et enfin James Pants.
-Mon grand regret, et bémol pour moi des organisateurs est d’avoir programmé Emeralds en premier sur la soirée d’ouverture. Il aurait été préférable selon moi de les faire jouer en dernier, même si le set d’Animal Collective était logiquement le plus long. J’ai été dégoûté d’arriver en retard (d’ailleurs big up à la RATP et ses trains toujours à l’heure), car j’ai du louper 20 minutes du live d’Emeralds. Malgré ça, le concert du trio a été pour le moi le meilleur du festival, et de loin. Le talent de Mark McGuire et les expérimentations soniques de John Elliott m’ont vraiment scotché et j’ai trouvé le son plutôt pas mal vu la taille et la configuration de la grande Halle.
-Discodeine a enchaîné après avec un live sans grand intérêt, un des deux du duo étant complètement à côté de la plaque. Ce mec a passé la moitié du set en ne faisant strictement rien si ce n’est parler à l’oreille de son collègue.
-Enfin contrairement à la majorité du public, j’ai bien aimé le concert d’Animal Collective, qui une fois de plus a préféré jouer des inédits. Beaucoup de gens pensent que c’est un mépris du public de la part d’Animal Collective, mais pour moi ça correspond à l’esprit défricheur du groupe, qui témoigne au contraire de sa créativité. Les vidéo projetées étaient également vraiment bonnes. J’ai aussi apprécié de revoir Panda Bear frapper comme un boeuf sur sa batterie, et Deakin réintégrer le groupe sur scène. Bref c’est toujours une expérience de voir ces 4 mecs en live.

-Le concert de samedi de Caribou a été une réussite. Le groupe a joué en majorité son dernier album-d’ailleurs excellent-et le set a été très solide. On a vu Dan Snaith passer d’un instrument à l’autre sans temps mort, et le reste du groupe était aussi très bon. Un concert très pro de Caribou qui gère très bien scéniquement son virement vers des contrées plus électro.

-Kode9&Spaceape ont joué des morceaux de leurs 2 albums, et la présence scénique de Spaceape était excellente. Un petit bémol pour le volume qui était trop bas pour exploiter la bass musique de Kode9.
-La bonne surprise a été Ikonika et Optimum qui ont enchaîné un live/mix musclé et hétérogène entre dubstep, tech, et baile funk. Et cette fois ci le son était bien plus fort que pour Kode9.
-Enfin James Pants ne m’a pas vraiment emballé: d’abord parce que ça sentait le bootleg à la Girl Talk, et aussi parce que j’avais juste trop chaud. J’ai préféré prendre une bière et me rentrer avant la fin de son set.

Pour terminer sur la Villette, je voulais juste cracher sur une partie du public parisien: y en a marre des hipsters et des putes à franges de 18 ans bourrés qui t’écrasent les pieds, et qui feraient mieux de rester chez eux à se branler devant le dernier numéro du NME!

Auteur : diveintosun

blog de Luc diveintosun.wordpress.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s