Bill Seaman – (f) noir

Bill Seaman F Noir

L’américain Bill Seaman est surtout connu en tant que media artist et pour ses multiples installations exposées à travers le monde. Sa carrière musicale n’est pourtant pas à ignorer-celui-ci a sorti de beaux album sur le très exigeant label de Craig Tattersall, Cotton Goods, et un projet monumental avec ce même Tattersall sur Facture.
J’écoute de moins en moins de nouveautés ces temps ci, d’ou ma rareté de publication, mais ce (f) noir mérite d’être promu sur la toile.
Je voulais d’abord signaler que (f) noir était mon meilleur disque ambient de cette année. Comme tout bon album de ce genre, l’album s’écoute d’une seule traite et s’apprécie à force d’écoutes prolongées. La voix douce de Marissa Katarina Bergmann, marque d’emblée l’ambiance douce et calme qui prévaut sur le disque. Après quelques titres, les violons, violoncelles et surtout la trompette font leur apparition pour faire apparaitre des tensions jusqu’alors absentes sur l’album. L’utilisation de la trompette (qui est en fait samplée, comme la pluspart des instruments présents) très peu croisée dans l’ambient constitue une des forces de l’album qui se crée sa propre géographie musicale.
Il faut ici mentionner le superbe travail de mastering, et d’artwork de Mathias Van Eecloo, qui avec son label Eilean est en voie de devenir le label le plus essentiel des musiques expérimentales.

Auteur : diveintosun

blog de Luc diveintosun.wordpress.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s