Giulio Fagiolini – Dietro a un vetro

La musique néoclassique ou modern classic – appelez-la comme vous voulez – a le vent en poupe ces derniers temps, et même si j’écoute beaucoup d’albums de piano solo, il m’est de plus en plus rare de trouver une musique qui m’émeuve et me touche plus au cœur que celle de Giulio Fagiolini.
Étrangement, il s’agit d’un premier album, qui m’a été conseillé par Ian Hawgood, très respectueux responsable du label Home Normal.  Le label nous a déjà initié à l’oeuvre de l’artiste classique contemporain italien Stefano Guzzetti, dont la musique ne m’a jamais quittée depuis. Et aujourd’hui, c’est encore grâce à ce label que nous avons la joie de découvrir les compositions de Giulio Fagiolini.
Bien qu’étant techniquement excellent dans la pratique de son instrument, l’italien choisit de se concentrer ici sur la simplicité de ses accords et de son jeu. Il construit une musique minimaliste, finalement très proche des concepts du label, chargée d’émotions. On ne distingue pas clairement les intentions que Fagiolini souhaite donner à ses compositions, l’artiste préférant aborder une approche simple et directe à sa musique.
Venant de passer un long séjour en Italie, durant lequel j’ai notamment écouté les disques de Stefano Guzzetti, c’est avec bonheur qu’à mon retour je puisse découvrir cette musique touchante d’un nouveau représentant de la musique instrumentale italienne.

N’hésitez pas également à écouter l’excellent nouvel album de Jason van Wyk, à paraître sur le label.

 

Sophie Hutchings – Yonder

a1903428768_10

La pianiste Sophie Hutchings continue de nous étonner année après année en sortant des disques indispensables.  Ses 3 albums parus sur Preservation figuraient tous parmi mes favoris de musique « modern classical » et ce Yonder vient à nouveau placer la barre très haute. Hébergée pour celui-ci sur l’excellent label 1631, l’artiste accouche de 6 compositions à la beauté fulgurante plus apaisées et rayonnantes que sur ses précédents efforts.  Bien que le piano soit au centre de chaque morceau, la présence de cordes vient ajouter une puissance supplémentaire aux sublimes mélodies développées par l’australienne.
Un sommet de l’année 2017.

 

 

Video : Oliver Alary – Autodrome

Ce titre est extrait de l’album Fiction / Non-Fiction qui vient de sortir sur 130701. L’album est une compilation de morceaux composés pour des films et documentaires, mais garde une belle cohérence. Ce morceau provient de la bande original du film canadien « Jo pour Jonathan » du réalisateur Maxime Giroux.

Vitaly Beskrovny – Imperfect

a1653536831_16

Avec Imperfect, l’Ukrainien Vitaly Beskrovny signe un album d’une grande beauté, marqué par sa sincérité d’exécution. En enregistrant l’ensemble des morceaux en une seule prise, l’artiste a souhaité s’affranchir de toute fioriture pour ne conserver que l’essentiel : la simplicité des émotions produites par ses mélodies de piano. Le violoncelle fait son apparition sur une poignée de morceaux, tel que sur l’excellent titre d’ouverture Trust, puis laisse place aux seules sonorités du piano de Beskrovny, qui nous font voyager dans notre univers intérieur. C’est de cette idée d’imperfection – de la musique, des choses, des êtres – que naît toute la beauté de cet album.
L’album est édité par le label polonais Preserved Sound.

Willamette – Diminished Composition

artworks-000134041136-bk4upm-t500x500

Contrairement à nombre de ses contemporains évoluant dans les musiques expérimentales, le trio Willamette est peu prolifique. En 5 ans, le groupe composé de Joseph Yonker et des frères Davin et Kevin Chong a produit 3 albums, préférant la qualité à la quantité : les somptueux Echo Park (2011, Infraction), Always in Postscript (2012, Own), et aujourd’hui Diminished Composition (Scissor Tail).
Les textures riches, les timbres apaisant de ces morceaux nous plongent dans un univers rêveur et cinématographique, assez proche de celui des cultes Stars of the Lid, ou encore de Kyle Bobby Dunn.
Les 9 titres qui composent Diminished Composition démontrent l’approche sereine et maitrisée des compositions du trio. La faible longueur des morceaux (n’excédant jamais les 5 minutes) ajoute encore une dimension intéressante à ce disque, chaudement recommandé.

Video: Anneli Drecker – Alone

La musicienne Norvégienne Anneli Drecker revient après 10 ans d’absence avec ce 3ème album solo Rocks & Straws. Un des plus beau morceaux de l’album se voit accompagné d’une superbe vidéo filmée dans la région de Tromsø où réside l’artiste. L’album est un hommage de Drecker à la nature exceptionnelle de cette région Norvègienne.
L’album sorti chez Rune Grammofon est disponible en CD et LP.

Ian William Craig – A Turn of Breath

cover

Entre musique chorale et ambient Ian William Craig sort un album d’une rare beauté chez Recital.
Chanteur d’opéra de formation, le canadien Ian WIlliam Craig avait déjà sorti de très bons EP et albums en digital. Le très bon label de Sean McCann nous permet aujourd’hui d’écouter sa musique en format vinyle, permettant ainsi de l’apprécier à sa juste valeur.
La musique de Craig largement centrée sur la manipulation de bandes magnétiques et sur sa voix, est pleine de contrastes et purement émotionnelle. Sur l’ensemble des 12 pièces que compte l’album, machines et voix se mêlent pour former un son à la fois brut, minimal et parfaitement maitrisé.
Le LP est édité à 500 exemplaires, dont une édition deluxe malheureusement épuisée.