Tilman Robinson – CULTURECIDE

Tilman-robinson-culturecide

L’artiste australien Tilman Robinson avait attiré l’attention de nombreux auditeurs lors de la sortie de son album Deer Heart en 2016. Il revient quatre ans après avec un nouvel album qu’il a pu tranquillement façonné, et dont la richesse des sonorités se fait sentir dès les premières secondes.

Dans la même veine cinématique que les travaux de Ben Frost ou Matthew Collings, CULTURECIDE se démarque, voire dépasse ces derniers grâce à la richesse de ses arrangements et à une approche plus organique de ses sonorités. Profondément ancré dans les problèmes contemporains, CULTURECIDE est un album conceptuel qui s’interroge sur la perte voire l’éradiquation des cultures mais aussi sur l’impact négatif que l’homme exerce sur son ecosystème. Sans donner de réponses à ces questionnements, ces thématiques se retrouvent dans l’ambience sombre du disque en constant équilibre entre beauté et chaos.
Les différentes couches sonores de synthétiseurs, machines de monitoring médicales, field recordings, d’instruments acoustiques et de voix sont elles-même remodelées électroniquement, contribuant à créer un magma sonore à la limite de l’explosion.
Toutes les tensions de l’album viennent s’estomper avec le morceau final magnifique et très orchestral « Hayek’s legacy (Instrumental) ».

Le label islandais Bedroom Community sort ici un nouveau trésor de sa déjà très riche discographie.

Auteur : diveintosun

blog de Luc diveintosun.wordpress.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s